Toutes les actualités

 

Ca y est !  Depuis le 10 novembre, l'animatrice de la micro ferme et 4 employés sont en activité...

Le regain d’intérêt pour l’agriculture urbaine fait écho au constat de la fragilité des villes à subvenir à leurs besoins alimentaires et au désir d’ « hyperproximité alimentaire » exprimé par les citadins.

L'association les Anges Gardins organise la formation ambassadeur à la Plaine des Bordes, à Chennevières-sur-Marne avec l'équipe de l'ambassade du bien-vivre alimentaire et en partenariat avec Valbio Ile de France.

Les fondamentaux du jardinage, les fondamentaux de la cuisine et les fondamentaux du savoir transmettre.

Pour toute demande d'inscription et d'information, adressez-vous à Gaëlle Werkling : gwerkling@angesgardins.fr

Fichier attachéTaille
Icône PDF fiche_presentation_formation_bordes.pdf1.09 Mo

" L'action est première sur la pensée. Il faut comprendre ce qu'il se passe pour renforcer les processus en cours. Il n'y a de formes d'intérêt à la pensée que si elle aide l'action".

A l'agenda de l'Ecopole :

Agriculture et alimentation :

Vers de nouveaux écosystèmes économique

Face à l'augmentation de la demande sociale, mais aussi des contraintes budgétaires, la recherche de stratégies consistant à rechercher un nouveau modèle de développement durable, fondé sur une autre dynamique économique que celle qui domine actuellement, devient indispensable.

Or un nouveau cadre de référence utile à l'action semble émerger: "l'économie de la fonctionnalité et de la coopération" (EFC).

Fichier attachéTaille
Icône PDF invitation3.pdf5.26 Mo

Après la seconde formation NETPLANTS à Bristol au mois de janvier 2016, l'association les Anges Gardins ont envoyé 2 de leurs salariées, Lise Leroy (encadrante technique) et Justine Moron (chargée de missions bien vivre alimentaire) accompagnées de 2 jeunes, Raven Sersoub et Clément Rézenthel, du CHRS Charles GIDE (Calais) à Saragosse, pour le test de la formation N

Il y a quelques jours, Jimmy Baaba et Simon Hallez, animateurs du Gabnor, ont fait la découverte du laboratoire de transformation de l'écopôle alimentaire de la région d'Audruicq en plein fonctionnement.

Les réalisations et projets de l'Ecopôle alimentaire collent tant à l'esprit des Pôles Territoriaux de Coopération Economique que nous aurions été très déçus, honnêtement, de ne pas aboutir... Nous étions vraiment prêts. Mais ça y est ! Après l'interminable attente, nous y sommes !

C'est (re)parti !

Le premier distributeur automatique 100% bio du NPCP est à nouveau en route et reçoit les faveurs de la presse.

Merci au Fonds avenir bio, à la Région, au SYMPAC, au Département et à la Communauté de Communes de la Région d'Audruicq de nous avoir soutenus de différentes manières dans cette initiative.

Amis mangeurs du secteur, à vous de jouer !

Ne fonctionne pas avec des jetons, n'oubliez pas votre CB.

 

Une de nos premières soupes aura les saveurs de la terre de gohelle !

Lors d'une visite récente d'Abdelhafid Djelad, directeur technique de Terre d'Opale, Thierry Baillet  producteur de "Bioloos" présente une première récolte de potimarrons. Il est question de valoriser  certaines pièces hors calibre ou légèrement abîmées en transformant celles-ci en soupe dans le nouvel atelier de transformation de l'Ecopôle alimentaire de la région d'Audruicq....

Et voici le résultat !

Dans Carnet de campagne, une excellente émission ! Dominique Hays présente l'Ecopole, les Anges Gardins, Cocagne...
Ecouter l'émission ici (8'20)

Pages